Lutins dans tous vos états !!

Publié le par pénélope

J'aime ce monde imaginaire peuplé de petites créatures que seuls les plus érudits peuvent appercevoir aussi furtivement que les étoiles filantes !

J'aime a croire en leur existance et j'espère que vous aussi pensez comme moi !

Si les légendes s'oublient alors la féerie qui aigueille la vie risque de disparaître !!

L'imagination est une qualité indispensable alors ne grandissez pas trop vite : croyez en la magie !!

Je commence par vous présenter les Lutins du monde plus connu selon les traditions sous les noms :


1) KORRIGANS (signification : Petit nain)

Les korrigans, parfois aussi appelés poulpiquets, kormandons, ou kérions,ou Ozégans sont des esprits prenant l'apparence de nains dans la tradition celtique et en particulier bretonne. Bienveillants ou malveillants selon les cas, ils peuvent faire preuve d'une extrême générosité mais sont également capables d'horribles vengeances. Leur apparence est variée, ils peuvent être dotés d'une magnifique chevelure et d'yeux rouges lumineux, à l'aide desquels ils sont censés ensorceler les mortels ou être décrits comme étant petits, noirs et velus, coiffés de chapeaux plats avec des rubans de velours, les filles étant coiffées de bonnets violet.

Les contes les situent le plus souvent dans des grottes ou encore dans des dolmens pour les plus chanceux. Mais hantent également les sources, les fontaines ou les landes du pays breton.

Au Moyen Âge, on leur attribue avec terreur les ronds de sorcières qu'on trouve parfois sur les prés ou dans le sous-bois. On dit qu'ils y font cercle pour danser à la tombée du jour. Au mortel qui les dérange, il arrive qu'ils proposent des défis qui, s’ils sont réussis, donnent le droit à un vœu (ce qui est en général le cas pour les hommes bons) mais qui peuvent, en cas d'échec, se transformer en pièges mortels menant tout droit en enfer ou dans une prison sous terre sans espoir de délivrance. Dans la nuit du 31 octobre, on prétend qu'ils sévissent à proximité des dolmens, prêts à entraîner leurs victimes dans le monde souterrain pour venger les morts des méfaits des vivants. Cette tradition les rattache à la non moins celtique Halloween à l'origine fête de Samain; nouvel an celtique, devenue au fil des siècles et des religions la fête que nous connaissons aujourd'hui.


2) LEPRECHAUN :

Le leprechaun (appellé farfadet au Canada) est une petite créature féerique mâle du folklore irlandais, qui peut être comparé au lutin du folklore français.

L'archétype moderne du leprechaun est un vieillard barbu roux, qui habite au pied d'un arc-en-ciel, où il cache un pot ou un chaudron rempli d'or. Il est généralement habillé de vert et porterait un trèfle à quatre feuilles. On dit aussi qu'il est très sarcastique, sournois et qu'il n'aime pas que les étrangers viennent le déranger. Il aurait d'ailleurs créé l'arc-en-ciel pour que personne ne puisse le voir.

Son activité principale est de fabriquer et astiquer de minuscules souliers à sa pointure, ornés d'une boucle d'or.

 



3) BONNET ROUGE :

Un Bonnet-Rouge (anglais : Redcap, également appelé powrie ou dunter) est une créature légendaire, un type de lutin malveillant et meurtrier issu du folklore britannique; plus particulièrement, il fait partie de la famille des Gobelins.

Les Bonnets-Rouges habitent les ruines de châteaux situés le long de la frontière entre l'Angleterre et l'Écosse. On dit qu'ils assassinent les voyageurs qui s'égarent dans leur demeure, parfois en poussant des rochers du haut des falaises.
Leur surnom provient de la teinte de leur chapeau, qu'ils ont l'habitude de tremper dans le sang de leurs victimes.

D'aspect physique, les Redcap ressemblent à des vieillards aux cheveux longs avec des yeux rouges étincellants et des dents saillantes. Ils portent une canne ou un batôn munie d'un embout métallique avec lequel ils tuent les voyageurs abandonnés ou les visiteurs solitaires des ruines qu'ils hantent.

Ils doivent tuer régulièrement, car si le sang souillant leur chapeau se dessèche, ils meurent.
L'autre méthode pour les anéantir est de leur lire à voix haute un passage de la Bible, en l'entendant, ils s'enfuient dans un cri perçant et laisse une de leur dent au sol !
Lorsqu'ils ont perdu toutes leurs dents, ils meurent.


4) FARFADET :

Le farfadet ou parfois le fadet ou follet (ou esprit follet) est une petite créature légendaire du folklore français, souvent espiègle.

Le farfadet est présent dans le folklore du sud-ouest de la France, la Vendée et le Poitou.
Farfadet est un mot emprunté au
provençal farfadet (« lutin ») du XVIe siècle, probablement forme renforcée de fadet, dérivé lui-même de fada, fado signifiant « fée »

Le farfadet mesure une cinquantaine de centimètres, ridé, la peau mate. Il est très farceur, joue parfois des tours aux humains. Il aime à courir dans les prés, les champs de lavande. Parfois le farfadet s’installe près d’une maison et s’occupe de son entretien, ainsi que des animaux, du jardin…
On dit également qu’il lui arrive de réparer des outils, des chaussures, des choses cassées. Pour tous les services qu’il rend, il apprécie un verre de lait, des gâteaux de miel, mais n’acceptera pas de nouveaux vêtements, en remplacement des haillons qu’il porte.

Ils vivent dans des galeries qu’ils creusent eux-mêmes. On raconte que les farfadets cachent leurs trésors dans le creux des chênes au pied des arcs-en-ciel.
Les représentations les plus modernes de farfadets, notamment celles qui fleurissent au moment de la Saint-Patrick,montrent de petits bonshommes habillés tout en vert (ils correspondent alors aux
leprechauns du folklore irlandais).
Traditionnellement, cependant, le parfait petit farfadet porte une veste rouge aux boutons argentés rutilants, des bas bleus ou marine, d’épais souliers à grosse boucle argentée.



5) NUTON :


Le lutin ou nuton est une créature légendaire de petite taille, issue du
folklore français (lutin) et du folklore wallon (nuton).
 Il apparaît dès le
Moyen Âge dans la littérature, et devient à l'époque moderne un personnage de la fantastique. Ces êtres ont une petite taille, et sont communément espiègles et facétieux, bienfaisants ou malfaisants.

D'allure gracile, ces représentants du Petit Peuple n'hésitent pas à rendre service aux humains ; ce sont les lutins dits domestiques. D'après la tradition, certaines chaumières avaient leur propre lutin. Celui-ci aidait les servantes et surveillait la cuisson, il consolait les enfants tristes et prenait soin des animaux. Mais il ne fallait pas manquer de respect à son égard, au risque de le perdre à jamais ou bien qu'il jouât les plus vilains tours.

D'autres lutins vivent au sein de la nature : lutins des forêts, des collines, des champs, des lacs, des souterrains, des pays gelés. Plus farouches, ils ont un aspect et un goût vestimentaire qui rappellent l'endroit où ils vivent.
Par exemple, les lutins des forêts ont parfois la barbe verte comme la mousse, une peau d'écorce, des colliers de petits fruits. Une jeune feuille de
rhubarbe sauvage leur sert de chapeau...

D'autres noms servent à désigner les lutins : lupins, lubins, luprons, luitons, ludions, letiens, nutons. Les femmes lutins sont généralement appelées lutines et lupronnes.

Par extension, ils sont aussi désignés comme employés du Père Noël, se rapprochant ainsi de la version moderne du nisse scandinave.

Les lutins sont principalement représentés avec le chapeau pointu des légendes de tout âge. Leurs vêtements sont souvent cousus avec de la mousse de forêt, mais les peaux de bêtes ne sont pas à exclure. Certains dessinateurs les illustrent avec des collants rayés.


6) NISSE :

Un nisse ou tomte est une petite créature légendaire du folklore scandinave, comparable au lutin français. Celui-ci s'occupe des enfants et de la maison du fermier, et les protége contre la mauvaise fortune, en particulier la nuit, pendant que les occupants sont endormis.

Le nisse est souvent représenté comme un petit homme âgé, dont la taille varie de quelques dizaines de centimètres à la moitié de la taille d'un homme adulte. Il porte souvent une grosse barbe, et est vêtu avec une tenue de travail de paysan.

Cependant, il existe des histoires folklorique où il est décrit comme un « changeur de forme », capable de prendre une taille bien plus grande que celle d'un homme adulte. Dans d'autres contes, le nisse serait capable d'avoir un simple œil cyclopéen. Puisque le nisse est censé être capable d'illusions et de se rendre lui-même invisible, les descriptions sont en général peu susceptibles de fournir des descriptions précises et détaillées de son apparence.

A partir des années 1840, le nisse des fermes est devenu le porteur des cadeaux de Noël au Danemark, et s'est ensuite appelé julenisse (« lutin de Noël »).

7) SOTTAI :

Un sottai (ou sotê) est une petite créature légendaire cavernicole du folklore wallon, frère du nuton et comparable au lutin français.

Leur nom provient de la prononciation liégeoise du wallon sotea, qui se traduit littéralement par « petit sot ». Les grottes de la vallée de la Vesdre servaient d'habitation à ces nains. Ils réparaient ce qu'on posait près des ouvertures en échange de nourriture.

D'après les récits populaires, ils étaient très petits et basanés. Ils portaient des cheveux longs retombant en boucles crépues.

8) ANNEQUIN :

Un annequin (ou Hannequet) est un créature féerique du folklore des Ardennes, une sorte de lutin.

Les annequins seraient des êtres malfaisants, qui tiendraient une ronde tous les samedis soirs et certaines nuits, ils passent au dessus des maison en poussant des sifflements aigus. Toute personne qu'ils surprennent alors disparaît à jamais.

Il vivrait plus précisemment dans les bois de Puilly.

9) AERICO :

L'Aërico est un lutin solitaire qui vit dans les arbres d'Albanie, appréciant tout particulièrement les très vieux cerisiers. D'essence maléfique, il défend férocement son arbre contre quiconque l'approche de trop près. Sa haine des humains est si forte que la simple approche de l'ombre d'un arbre d'Aërico peut engendrer des gonflements des mains, des pieds et même des organes génitaux masculins pouvant s'avérer très douloureux.





Un lien sympa qui donne pleins de références de livres sur les Lutins !! (http://lutinette.free.fr/biblutins.htm)
Moi j'ai "les korrigans et autres Bugale an noz" er je le trouve vraiment très intéressant tant au niveau du contenu que des illustrations !!


(Source Wilkipédia)

Publié dans Coup de coeur

Commenter cet article