Les mondes engloutis

Publié le par pénélope



Les Mondes engloutis est une série télévisée d'animation française en 52 épisodes de 26 minutes, créée par Nina Wolmark et diffusée à partir du 17 septembre 1985 sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2.

Depuis le grand cataclysme, les Arkadiens vivaient blottis au centre de la Terre. Ils avaient tout oublié de leur passé. Ainsi l'avaient voulu leurs ancêtres. Jusqu'au jour où leur soleil, le Shagma, tomba malade. Alors les enfants d'Arkadia osèrent entrer dans le musée interdit. Ils y retrouvèrent quelques traces du passé, mais aucun plan du Shagma. Alors les enfants créèrent, puis envoyèrent vers la surface de la Terre leur messagère, Arkana.

Personnages


 
Arkana : créée par les enfants d'Arkadia avec quelques pierres et les rayons de l'arc en ciel shagmique, « avec des pieds », « à l'image des gens du dessus », magicienne bienveillante mais naïve, capable de projeter des illusions. Elle doit demander au gens du dessus de l'aide pour réparer le Shagma.
Bic et Bac
 : deux joyeux petits animaux, des Pangolins compagnons caressants, habiles, drôles et enjoués, capable de produire du feu en frottant leurs nez ensemble.



Rebecca et Bob
  : deux enfants du dessus, qui ont profité d'une faille dans l'espace-temps pour accompagner les héros, sous le prétexte de connaître les secrets du Shagma, avec un comportement rassurant de spectateurs.
  • Spartakus : jeune homme . Armé d'une arbalète magique à son poing, il accompagne Arkana tout au long de l'histoire.

  • Les pirates « punk »
    et Radio FIP, la Radio de la Fédération Inter Piraterie  : sous une apparence sympathique et enjouée bien que pathétiquement malveillante, ils représentent une société malheureuse, violente, agressive, inculte, esclavagiste, excessivement matérialiste, vivant dans une décharge. Cette société est structurée sous une apparence de démocratie contrôlée par les médias de masse. « J'accuse Maxagaz de ne pas savoir piller ! » La « gigue des pirates » est une chanson animée qui revient à chaque intervention de Massmédia, la plantureuse oratrice de Radio FIP. « Sans foi ni loi, Ah la belle vie que voilà ! » « Sur vos têtes on fait fric ! on fait frac ! » (avec quelques coups de gourdins...).
  • Shag-Shag : le robot vaisseau explorateur intelligent dormait dans le musée interdit. Il a permis aux enfants d'Arkadia d'y accéder clandestinement. Il ressemble vaguement à une tortue géante. Son ordinateur-cerveau, datant d'avant le grand cataclysme, a des trous de mémoire. Les shagies sont une multitude de petits robots d'entretien et de réparation. Shag-Shag possède une interface de communication/énergie dédiée à l'espèce dont font partie Bic et Bac, et une culture encyclopédique des temps passés et des strates. Il prétend être impatient de retourner dans son musée une fois que sa mission vers la surface sera terminée. Mais les aventures se succèdent dans les dédales des strates.

  • Arkadia : cité engloutie, placée au centre la Terre, éclairée, alimentée par le Shagma, soleil intérieur. L'architecture ressemble à celle d'Athènes, le Shagma étant placé à la place de l'amphithéâtre. La place de l'Orichalque est semblable au forum démocratique. L'Orichalque (l'or d'Atlantis) est un diapason à deux branches, dominé par une menacante plaque noire.

  • Les Arkadiens : tels des anges, ils n'ont pas de pied et flottent librement dans Arkadia (absence de gravité physiquement correcte, au moins). Ils ignorent tout de leur passé, et leur dialectique est duale, avec des hommes très prudents et des femmes impulsives.

source Wilkipedia

Commenter cet article

Aiko 04/05/2008 21:54

J'ai le coffret de Dvd et j'ai apprécié revoir ce dessin animé que j'avais déjà aimé à "l'époque" mais que je n'avais pas suivi...
Et en effet, le générique est sympa...

isa (phantasien blog) 02/05/2008 19:18

J'aime beaucoup l'histoire ! Par contre, le dessin animé a très mal vieilli ! Je vous raconte même pas pour l'animation ! Le générique était génial !!!